Projet REDD CIKEL Brésil

CIKEL - Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts

Brésil / Paragominas Municipality, Para State, Amazonian Ra - OFFRE NATURE

L’activité principale du projet CIKEL REDD APD pour l’Amazonie brésilienne est la conservation de la zone forestière avec des activités de gestion forestière limitées dans le cadre de la certification du Forest Stewardship Council® (FSC®) avec des pratiques d’exploitation forestière à faible impact (SFMLIL).

CIKEL


DESCRIPTION DU PROJET

Le projet CIKEL Brazilian Amazon REDD APD vise à éviter les émissions dues à la déforestation planifiée sur une propriété de la municipalité de Paragominas, dans l’État de Para, au Brésil. Le projet a un impact social positif sur la communauté locale car il fournit des emplois ainsi que des écoles et des installations médicales améliorées.

La zone du projet couvre 27 434,9 ha de forêt indigène et permettra d’éviter que 9 432 299 tonnes d’équivalent CO2 ne pénètrent dans l’atmosphère sur une période de dix ans.

Objectifs de durabilité :

  • Maintenir et améliorer le suivi de la biodiversité dans le cadre de la certification FCS et des activités REDD
  • Conservation de la zone forestière et poursuite des activités de gestion forestière limitées dans la zone sous certification du Forest Stewardship Council® (FSC®) avec des pratiques d’exploitation forestière à faible impact (SFMLIL)
  • Améliorer les avantages sociaux pour la communauté locale

 

QU’EST CE QU’UN PROJET REDD ?

Le REDD (Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation forestière) est une initiative lancée en 2008 lors de la Conférence des Parties UNFCCC. Cette initiative a pour objectif de lutter contre le réchauffement climatique provoqué par les émissions de GES venant de la déforestation et dégradation des forêts situé les grands pays forestiers. Mais aussi, un objectif de conservation, de gestion durable des forêts et de renforcement des stocks de carbone forestier dans les pays en développement.

Le REDD s’appuie sur une valeur financière attribuée au carbone stocké dans les forêts, afin d’inciter les pays en développement à diminuer la déforestation et investir dans des solutions plus durables et neutres en carbone.

REDD+ est une approche élargie sur des incitations positives relatives aux réductions des émissions de la déforestation et de la dégradation des forêts, et sur le rôle de la conservation et de la gestion durable des forêts pour l’augmentation des stocks de carbones forestiers.

Les crédits carbone sont utilisés par les communautés locales pour développer des activités socio-économiques, culturelles et environnementales comme par exemple l’agroforesterie, du micro-crédit, des infrastructures d’éco-tourisme…