Les achats responsables doivent impérativement prendre en compte « le poids carbone » des fournisseurs

Charlotte Laurent

Rédigé par Charlotte Laurent
Ingénieur études et méthodologie


Améliorer son Bilan GES passe obligatoirement par l’engagement de ses fournisseurs à améliorer le leur.

Les entreprises s’engagent de plus en plus pour agir contre le réchauffement climatique. La réduction de leurs émissions est impérative et peut être effectuée par différentes démarches comme une réduction de sa consommation d’énergie. Il existe cependant d’autres axes de réduction ayant un impact environnemental important. Afin de s’inscrire dans une démarche responsable, sociétale et durable, la fonction achat doit pondérer à hauteur de ses propres engagements environnementaux le critère poids carbone dans l’évaluation et le référencement de ses fournisseurs. 

« Le Carbone Amont de l’un est toujours le Carbone Aval de l’autre »

On ne peut maintenir sa propre compétitivité Carbone sans l’imposer à ses fournisseurs. La lutte contre le changement climatique est mondiale et chacun doit agir. Les fournisseurs doivent ainsi associer à leur grille tarifaire le facteur d’émissions de chaque item, c’est-à-dire indiquer le volume d’émissions de gaz à effet de serre générées pour fournir le produit ou service considéré.

Il existe plusieurs catégories de facteurs d’émission : 

Facteur d’émission monétaire, par type de produit ou servicecomposite (calculé à partir de la composition matière et énergie du produit ou du service), par unité d’œuvre (calculé de façon analytique à partir de la consommation de matières et énergie de leur produit ou service rapporté au bilan global carbone de l’entreprise).

Seuls les deux derniers facteurs représentent une réalité appréciable du poids carbone des produits ou services que l’on achète. Il est donc essentiel de disposer du facteur d’émission « propre » du fournisseur.

Notons aussi qu’un facteur d’émission moyenné est souvent supérieur au facteur d’émission réel de l’entreprise, et pénalise le bilan carbone de ses clients.

La démarche d’Achat Responsable, corollaire d’une trajectoire Bas-Carbone, doit intégrer durablement le pilotage des performances environnementales de ses fournisseurs. 

Pour engager chacun d’eux à fournir leur « Poids Carbone », les entreprises disposent d’une interface collaborative sur la plateforme GCI.

L’intégration des achats responsables dans un Bilan Carbone©

La transition vers les énergies bas carbone et l’amélioration de l’efficacité énergétique sont des étapes nécessaires pour limiter le réchauffement climatique, et respecter les objectifs de l’Accord de Paris. Réduire les émissions de gaz à effet de serre est une priorité et l’objectif de neutralité carbone une nécessité pour l’environnement.

 Les entreprises et les collectivités ont donc un rôle prépondérant à jouer en engageant leur responsabilité sociétale qui se traduira par leur contribution volontaire au développement durable. Lutter contre le réchauffement climatique doit faire parti des nouveaux objectifs des organisations.

La réalisation d’un Bilan Carbone complet s’inscrit dans cette démarche. Celui-ci est un véritable Inventaire carbone car , de fait, le simple cumul des émissions occasionnées par chacune des activités et consommations de l’entreprise. Au travers de ses trois scopes réglementaires, il intègre ainsi parfaitement toutes les émissions d’une organisation. Après cet inventaire, qui va mettre en avant les principaux postes d’émission, il faut alors réduire au maximum ces dernières en développant un plan d’actions personnalisé.

Le scope 1 représente les émissions directes, le scope 2 les émissions indirectes énergétiques et enfin le scope 3 toutes les autres émissions indirectes dont notamment celles issues des achats qui peuvent en représenter jusqu’à 90%.

Ces achats de matières, produits, services et prestations représentent le territoire au plus fort potentiel de réduction des émissions.

Cette importance du poids carbone des achats s’accroit régulièrement avec la tertiarisation de l’économie et l’augmentation des importations de biens manufacturés à fort contenu carbone, comme l’électronique ou l’automobile.

L’impératif d’achats responsables décarbonés doit donc être de plus en plus soulignés dans la stratégie des entreprises. Il permettra une baisse significative des émissions et ainsi baisser le poids carbone d’une entreprise et, très bientôt, les taxations qui y seront associées. 

Pour être efficace, elle impose la prise en compte des émissions précises des fournisseurs et la mise en place de ce critère en complément indispensable du classique rapport qualité/prix.

A prix égal, le poids carbone d’un produit ou d’un service peut varier du simple au double, voir plus !

Les achats responsables, qu’est-ce que c’est ? 

L’Afnor défini les achats responsables comme un achat de biens ou de services, auprès d’un fournisseur ou d’un prestataire, sélectionné pour en minimiser les impacts environnementaux et sociétaux, et favoriser les bonnes pratiques en termes d’éthique et de droits humains. 

Un achat responsable se caractérise donc par la prise en compte de trois critères :

  • Environnementaux : utilisation de l’énergie, réduction de l’utilisation de matières premières et des émissions de gaz à effet de serre, conservation des ressources naturelles, et traitement des déchets ;
  • Sociaux : respect des droits humains et du travail, protection des consommateurs, respect des droits des communautés et traitement des animaux ;
  • Économiques : équité du commerce, rapport qualité-prix du produit.

D’après l’ADEME (Agence de la transition écologique), la mise en œuvre des achats responsables est un projet fédérateur, vecteur d’innovations et de création de valeur, qui présente des avantages également pour les entreprises :

  • Meilleure maîtrise des coûts et des risques ;
  • Un approvisionnement plus durable et sécurisé ;
  • Un plus fort avantage concurrentiel ;
  • Meilleure image auprès des partenaires et des clients ;
  • La conformité avec les réglementations gouvernementales.

De plus, l’adjectif « responsable » renvoie à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

En ce sens, les achats responsables ont une dimension éthique. Une politique d’achats responsables peut aussi conduire à privilégier des fournisseurs et prestataires de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Impliquer et valoriser vos fournisseurs grâce à la plateforme GCI

Grâce aux services en ligne de la plateforme GCI qui offre un pilotage collaboratif et suivi des performances environnementales de ses fournisseurs, le concept d’Achats durables décarbonés devient réel et concret.

Toute entreprise et ses fournisseurs peuvent réaliser en ligne leur Bilan Carbone complet, calculer et échanger leurs facteurs d’émission composites et par Unité d’œuvre.

Les fournisseurs mettront ainsi à disposition de leurs clients leurs facteurs d’émissions directement intégrés et contrôlables sur la plateforme.

Les utilisateurs de GCI disposent d’un utilitaire « mailing » leur facilitant la demande et le suivi des  facteurs d’émissions des produits et services de leurs fournisseurs et l’intégration directe dans leurs calculs de Bilan GES. 

La plateforme GCI a été conçue afin que chaque utilisateur soit autonome, réalise son bilan complet exhaustif et précis de la totalité de ces émissions en associant dynamiquement la totalité de son écosystème interne, ses filiales et entités spécialisées, et externe, ses fournisseurs.

Pour démarrer votre bilan carbone, accessible, simple, 100% en ligne, complet et conforme à la règlementation, et au meilleur rapport qualité/prix, c’est ici ⬇️

site utilisateur GCI

RÉALISEZ VOTRE

BILAN CARBONE

Pour découvrir la plateforme Global Climate Initiatives, demandez votre démonstration personnalisée selon votre secteur d’activité.

Choisissez le service
1
Discutons ensemble
Bonjour !
Comment pouvons-nous vous aider ?