La réalisation d’un bilan GES, première étape indispensable dans une démarche de décarbonations des entreprises

Charlotte Laurent

Rédigé par Charlotte Laurent
Ingénieur études et méthodologie


La transition énergétique des entreprises est un enjeu majeur qu’elles doivent partager dans l’objectif de neutralité carbone de 2050 prévu par l’Accord de Paris ; ainsi la réduction des émissions d’une organisation passe principalement par une démarche de décarbonation des activités de l’entreprise.

La lutte contre le changement climatique passe inévitablement par une réduction des émissions mondiales. Tout le monde doit agir et ainsi se fixer des objectifs de réduction de ses propres émissions. La neutralité climatique est prévue pour 2050, pour que cela soit possible il faut agir dès aujourd’hui et que tous les postes émetteurs soient identifiés rapidement.

Pour que cette démarche soit optimale, il est ainsi important pour les entreprises de dresser un inventaire initial (dit aussi Bilan Carbone) de leurs émissions de gaz à effet de serre. Cette comptabilisation détaillée permettra à toute entreprise de réaliser un état des lieux de ses émissions. Ce préalable est indispensable pour la construction d’ un plan de réduction : baisse quantitative des consommations (réduction des gaspillages, amélioration de la performance énergétique) et choix de solutions moins carbonées, notamment au niveau des énergies en privilégiant les énergies renouvelables.

Qu’est-ce que la décarbonation ?

La décarbonation, ou décarbonisation, correspond à une décision de prise de mesures permettant la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) d’une entreprise, d’un secteur d’activité ou d’un pays. 

Elle consiste, de façon prioritaire, à réduire la consommation d’énergies primaires, c’est-à-dire l’énergie provenant du pétrole, gaz ou du charbon, forte émettrice de gaz à effet de serre, et leur remplacement progressif par des énergies renouvelables telles que l’éolien, l’hydraulique, la biomasse ou encore le solaire, bien moins carbonées.   L’utilisation d’énergies non carbonées, telles que le nucléaire, est aussi une solution pour atteindre les objectifs de neutralité carbone. Le passage d’énergies fossiles vers les énergies renouvelables permet de diviser ses émissions de CO2 rapidement et ainsi de lutter contre le réchauffement climatique. Le remplacement des énergies ne suffit pas, un réduction de la consommation énergétique sera également nécessaire.

En France, la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) a fixé, depuis 2015, une feuille de route à suivre pour mettre en œuvre, dans tous les secteurs d’activité, la transition vers une économie bas-carbone, circulaire et durable. Elle a deux ambitions :

  • Atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050,
  • Réduire l’empreinte carbone de la consommation des Français.

Afin d’y parvenir, quatre objectifs ont été fixés :

  • Décarboner la production d’électricité,
  • Réduire de moitié les consommations d’énergie,
  • Réduire les émissions non liées à l’énergie,
  • Augmenter les puits de carbone.

La décarbonation est donc une nécessité pour permettre aux entreprises de répondre aux enjeux environnementaux et au maintien de leur performance économique. Tout particulièrement pour l’industrie qui représente près de 20% des émissions de gaz à effet de serre en France. Aux travers de ses actions, les organisations participeront ainsi à la réduction des changements climatiques.

Agir pour la décarbonation 

Afin de limiter ses émissions, et ainsi réduire son empreinte carbone, une entreprise doit, en général, repenser et moderniser ses procédés. Agir contre le changement climatique peut paraitre compliqué mais il est nécessaire pour la pérennité d’une entreprise aujourd’hui.

Elle peut dans un premier temps améliorer son efficacité énergétique. Cette amélioration passe, par exemple, par la récupération de chaleur, la rénovation des bâtiments, l’utilisation d’équipements moins énergétiques ou encore l’installation d’équipements plus performants.

Une entreprise peut également substituer ses sources d’énergies. Le passage d’énergie primaire carbonée à une énergie propre permet d’entamer le processus de décarbonation de l’entreprise. Les énergies fossiles doivent ainsi être le plus possible remplacés par des énergies non ou moins carbonés telles que les énergies renouvelables ou le nucléaire.

L’électrification des procédés joue notamment un rôle majeur dans les différents secteurs industriels en permettant de réduire la consommation de combustibles fossiles.

Rappelons qu’en France la production de l’électricité est assurée à 92% par des sources n’émettant pas de gaz à effet de serre.

La décarbonation d’une entreprise ne se réalise pas du jour au lendemain et doit être pensée de façon efficace. L’ADEME estime qu’il existe cinq étapes pour une décarbonation réussie : 

  • Structurer sa démarche, 
  • Réaliser un état des lieux, 
  • Réduire ses consommations
  • Consommer des énergies décarbonées, 
  • Valoriser ses potentiels et coopérer

Afin de réaliser un état des lieux complet des émissions d’une entreprise, et aller plus loin qu’un simple audit énergétique, l’outil le plus adapté reste le bilan GES complet. La plateforme GCI, 100% digitale, et accessible même aux budgets de petites entreprises, permet d’effectuer parfaitement celui-ci, et en toute conformité avec les réglementations.

Un Bilan GES consiste en un simple inventaire détaillé des émissions de gaz à effet de serre d’une organisation. Il permet de parvenir à leur évaluation issues directement, ou conséquences de son activité, et permet de concevoir et mettre en place un plan de réduction sérieux et réaliste. La réduction des émissions d’une entreprise étant le but final afin que toutes les entreprises deviennent neutre en carbone avant 2050.

Cet engagement de l’entreprise s’inscrit pleinement dans la dynamique indispensable d’une transition écologique orientée vers les énergies bas-carbone et décarbonées, et d’amélioration permanente de l’efficacité́ énergétique.

Un bilan GES exhaustif se réalise suivant sept postes d’émissions : 

  • Déplacements 
  • Matériaux entrants
  • Services entrants
  • Energie 
  • Réfrigérants
  • Consommation d’eau 
  • Déchets

Il permet ainsi d’analyser tous les postes d’émissions des entreprises et montre l’impact de l’activité sur le climat en les hiérarchisant pour décider des actions de réduction prioritaires et projeter leurs résultats dans des bilans prévisionnels, véritable feuille de route de l’entreprise. Une fois identifié et la réduction des émissions effectuées, une compensation volontaire peut être réalisée par la participation à des projets de reforestation ou de développement d’énergies renouvelables.

Global Climate Initiatives propose depuis 2012 aux entreprises privées et publiques, organisations et collectivités de toutes natures et tailles, des outils et services 100% digitaux pour identifier, calculer, réduire leur empreinte carbone, et réaliser leur Bilan GES (dit aussi BEGES) en toute conformité avec les textes, référentiels, standards et normes internationales.

Pour démarrer votre bilan carbone, accessible, simple, 100% en ligne, complet et conforme à la règlementation c’est ici ⤵️

site utilisateur GCI

RÉALISEZ VOTRE

BILAN CARBONE

Pour découvrir la plateforme Global Climate Initiatives, demandez votre démonstration personnalisée selon votre secteur d’activité.

Choisissez le service
1
Discutons ensemble
Bonjour !
Comment pouvons-nous vous aider ?