Définition et bonne utilisation du «  Crédit carbone »

Charlotte Laurent

Rédigé par Charlotte Laurent
Ingénieur études et méthodologie


La lutte contre le réchauffement climatique impose la réduction progressive et importante des émissions de GES. Toute organisation, privée ou publique, doit participer à cet effort et contribuer à la transition énergétique dont l’objectif est la neutralité carbone.

Les émissions ne sont pas réductibles à 100%. C’est pourquoi il est aussi possible de financer des crédits carbone et ainsi participer à cet objectif de neutralité.

Qu’est-ce qu’un crédit carbone ?

Un crédit carbone est considéré comme une unité équivalente à une tonne de CO2 évitée ou séquestrée. Ces crédits carbone sont accordés aux projets de réduction ou de séquestration des émissions de GES respectant certains critères.

Afin que ces projets soient certifiés comme pouvant émettre des crédits carbone les méthodologies s’accordent sur 4 critères essentiels.

  • Tout d’abord le porteur du projet doit montrer que sans l’argent lié à la vente de crédits carbone le projet n’aurait pas pu être mis en œuvre et n’aurait donc pas permis la séquestration de carbone ;
  • Il faut ensuite que la quantité de CO2 évitée ou séquestrée soit quantifiable sur la base d’une méthodologie reconnue ;
  • Les tonnes de CO2 vendues comme crédits carbone doivent pouvoir être vérifiées et comptabilisées tous les ans ;
  • L’évitement ou la séquestration de carbone doit avoir lieu sur la durée (minimum 7 ans).

Les projets pouvant donner lieu à la vente de crédits carbone se divisent en deux catégories :

  • Les projets d’évitement : développement d’énergie renouvelable ou utilisation plus efficace de l’énergie ;
  • Les projets de séquestration : développement des puits de carbone naturel (forêts, océans, sols) ou industriel (machine capturant le CO2 et le stockant dans la roche).

A quoi sert un crédit carbone ?  

Les porteurs des projets peuvent vendre leurs crédits carbone à des entreprises, des collectivités ou des particuliers qui sont dans une démarche volontaire de réduction de leurs émissions et visent la neutralité carbone.

Pour les entreprises, cette stratégie de compensation est faite à la suite de la réalisation d’un bilan GES et la mise en place d’un plan de réduction.

La compensation, ou contribution, carbone vise à contrebalancer des quantités d’émissions de gaz à effet de serre dites résiduelles, incompressibles. Elle repose sur le principe que des émissions de GES émises à un endroit peuvent être « neutralisées » par la participation à un projet de séquestration et de réduction de GES réalisé à un autre endroit.

Lors de la réalisation d’un bilan GES, une organisation inventorise toutes ses émissions, met en place un plan d’action de réduction.  Lorsque ses émissions ne sont plus réductibles, elle peut contribuer au développement de projets en faveur de l’environnement en achetant des crédits carbone jusqu’à atteindre la neutralité si souhaité.

Les crédits carbone sont une véritable monnaie de lutte contre le réchauffement climatique.

L’importance de réduire avant de penser à compenser

Il est important de souligner que l’utilisation de la compensation carbone ne peut se faire qu’après une réduction maximum de ses émissions ou pour le moins avant la mise en place d’un plan de réduction.

Une stratégie bas-carbone est la voie obligatoire pour les entreprises. Elles doivent prendre « leur part » dans la diminution des émissions globales et dans la transition énergétique de notre pays.

La stratégie carbone passe tout d’abord par une comptabilisation complète des émissions d’une organisation au travers de la réalisation d’un Bilan Carbone®. Global Climate Initiatives propose à toute entreprise, de tout secteur d’activité, taille, de réaliser en ligne et en toute autonomie un bilan complet et conforme et ce en étant guidée à chaque étape.

Une fois la comptabilisation réalisée, la plateforme propose d’organiser sa stratégie bas-carbone par l’identification des points d’émissions importants, et la mise en place d’un plan d’actions de réduction.

Une fois les émissions réduites au maximum, la plateforme accompagne les entreprises vers une contribution à l’environnement au travers de projets générateurs de crédit carbone, mais il s’agit là de la dernière étape de sa stratégie bas-carbone.

S’assurer de la provenance de ces crédits

On trouve sur le marché plusieurs projets qui ne sont pas certifiés. Si une entreprise souhaite réellement contribuer à la lutte pour le climat, il faut s’assurer de la légitimité des projets.

Global Climate Initiatives propose sur sa plateforme aux entreprises voulant aller plus loin que la réduction de ses émissions, une page répertoriant des projets certifiés de compensation. Les entreprises travaillant ainsi directement sur la plateforme GCI sont sûres d’avoir un réel impact. Les experts de Global Climate Initiatives vous conseillent dans l’achat de crédits carbone de qualité et en fonction de leurs propres aspirations de contribution (type de projet, zone géographique, plan pluri-annuel…)

Pour réaliser votre stratégie de décarbonation complète, 100% en ligne, pour un résultat certifié et conforme à la règlementation, c’est ici.

site utilisateur GCI

RÉALISEZ VOTRE

BILAN CARBONE

Pour découvrir la plateforme Global Climate Initiatives, demandez votre démonstration personnalisée selon votre secteur d’activité.

Choisissez le service
1
Discutons ensemble
Bonjour !
Comment pouvons-nous vous aider ?